• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Nanotechnology and reproductive medicine

Mis à jour le 03/09/2018
Publié le 24/08/2018
Mots-clés : CONFÉRENCES

Lundi 17 septembre 2018 à 10h30

Inra Centre IdF-Jouy-en-josas

Salle 271, bâtiment 231

Présentation

Jean M. Feugang est professeur agrégé de recherche au Département des sciences animales et laitières de l'Université de l'État du Mississippi, aux États-Unis. Ses recherches se concentrent sur le développement de techniques de bio-imagerie pour améliorer la compréhension de la biologie de la reproduction. Les progrès récents de la nanotechnologie ont attiré son intérêt à élever le statut des nanoparticules des agents toxiques infâmes à des sondes utilisables pour diverses applications en médecine de la reproduction. Les nanoparticules sont des composés de taille inférieure à 100 nanomètres avec des rapports surface/volume élevés, ce qui en fait des molécules appropriées pour des applications biomédicales à haut débit. Il est intéressant de noter que leur synthèse à partir de divers matériaux (inorganiques et organiques) sous différentes formes leur confère plusieurs propriétés physico-chimiques (c.-à-d. magnétisme et optique) qui sont pertinentes pour de nombreuses applications en médecine de la reproduction.

Dans le laboratoire du Dr Feugang, l'exploitation des propriétés de ces nanoparticules est d'un intérêt majeur pour l'amélioration des résultats de la procréation assistée. Plusieurs nanoparticules, y compris les types magnétiques et fluorescents, sont couramment utilisées pour les attaches avec des (bio)molécules spécifiques afin de permettre la sélection de cellules ciblées ou l'imagerie. Ces nanoparticules conjuguées sont utilisées pour des applications non invasives sur des spermatozoïdes post-collecte, pour améliorer les performances et la culture bactérienne, pour réduire la résistance aux médicaments. Le séminaire proposé résumera les récents rapports sur les nanoparticules dans le domaine de la reproduction et fournira une mise à jour sur les efforts de notre laboratoire dans ce nouveau domaine.

  • Invité par Pascale Chavatte-Palmer, UMR 1198 Biologie du Développement et Reproduction