• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Pauline Maisonnasse, docteure en immunologie, finaliste du concours "Ma thèse en 180 secondes" représentera l'Université Paris-Saclay au concours national

Portrait de Pauline Maisonnasse lors de la finale de MT180 Univerisité Paris-Saclay. © Université Paris-Saclay, Alban Barthelemy
Publié le 26/04/2016
Mots-clés : BREVES
Portrait de Pauline Maisonnasse lors de la finale de MT180 Univerisité Paris-Saclay. © Université Paris-Saclay, Alban Barthelemy
Portrait de Pauline Maisonnasse lors de la finale de MT180 Univerisité Paris-Saclay © Université Paris-Saclay, Alban Barthelemy

Le 7 avril, l’Université Paris-Saclay organisait à Gif-sur-Yvette la finale du concours qui consiste à présenter un sujet de thèse en 180 secondes.

Pauline Maisonnasse, récemment diplômée d’un doctorat en immunologie, a brillamment remporté cette finale et représentera l’Université Paris-Saclay lors des prochaines sélections nationales

Le concours « Ma thèse en 180 secondes » permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. Chaque étudiant ou étudiante doit, en trois minutes, effectuer un exposé clair, concis et néanmoins convaincant de son projet de recherche, le tout avec l'appui d'une seule diapositive. Le jury du concours est composé de chercheurs, de journalistes, de représentants du CNRS, de représentants du monde socio-économique et le public est composé d'un auditoire profane et diversifié. Le concours démarre par des sélections locales par regroupement universitaire, avant la demi-finale du 30 mai (durant laquelle les participants sélectionneront eux-mêmes quinze d'entre eux) et la finale nationale en public le lendemain. Les trois meilleurs candidats de la finale nationale se retrouveront à Rabat (Maroc) le 29 septembre 2016 pour la finale internationale.
Pauline Maisonnasse, jeune docteure ayant réalisé sa thèse au sein du centre de recherche Inra de Jouy-en-Josas a gagné brillamment la finale de l’Université Paris-Saclay, remportant le prix du jury et le prix du public. Après une formation d’ingénieure agronome à Rennes, Pauline Maisonnasse s’est orientée vers la recherche en sciences animales dans le cadre d’un doctorat au sein de l’unité « Virologie et Immunologie Moléculaires » sous la direction de Nicolas Bertho. Rattachée à l’école doctorale ABIES ( Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement et Santé), elle a conduit des recherches sur le système immunitaire du poumon et son rôle lors d’une infection par la grippe. Elle a étudié les interactions entre des cellules dendritiques et des virus Influenza dans le système respiratoire. Ses travaux, menés sur le porc, à la croisée entre santé animale et santé humaine, ont été présentés lors de sa soutenance en février 2016. Reconnue pour la qualité de ses présentations scientifiques orales, Pauline Maisonnasse est par ailleurs connue pour son investissement dans l’association des jeunes chercheurs « Doc’J » du centre de recherche de l’Inra de Jouy-en-Josas. Grâce à sa brillante prestation, Pauline Maisonnasse représentera l'Université Paris-Saclay en mai prochain lors de la demi-finale à Bordeaux.

En savoir plus