• Réduire le texte

    Réduire le texte
  • Rétablir taille du texte

    Rétablir taille du texte
  • Augmenter le texte

    Augmenter le texte
  • Imprimer

    Imprimer

Virus du Nil occidental : avec l’été, peut-il revenir en France ?

Moustique femelle. Culex pipiens.. © Inra, COUTIN Remi
Mis à jour le 04/09/2018
Publié le 21/08/2018
Mots-clés : BREVES

L’an dernier, deux cas de fièvre du Nil occidental ont été déclarés dans le sud-est de la France, près de Nice. Cette maladie, transmise par des moustiques et causée par le virus du Nil Occidental, sévit régulièrement dans les pays du pourtour méditerranéen et ceux d’Europe de l’Est, en été et à l’automne.
Le virus du Nil occidental est moins connu que les virus proches de la dengue, de Zika, ou encore d’Usutu, également transmis par des moustiques. Jusqu’ici, il n’a entraîné que rarement des formes sévères de la maladie chez l’homme en France, raison pour laquelle il est moins redouté. Les précautions pour s’en protéger sont cependant communes et consistent pour l’essentiel… à tenir les moustiques à distance. Les conditions climatiques et environnementales laissent penser que le virus du Nil occidental ne va pas disparaître de si tôt. Aussi il est bon de connaître ses particularités, pour savoir comment réagir si un nouvel épisode de la maladie se présentait.

En savoir plus :